Voici les deux intentions de prière confiées par le pape François à l'Apostolat de la prière en ce mois de septembre 2015 et le commentaire du P. Jahan sur la seconde.

Le pape François demande aux catholiques de prier avec lui en septembre pour l'insertion des jeunes. C'est son intention de prière universelle : "Pour qu'augmentent les possibilités de formation et de travail pour tous les jeunes."

Son intention de prière pour l'évangélisation concerne les catéchistes, et c'est celle-ci que commente le P. Xavier Jahan sj, directeur de l’Apostolat de la prière France : "Prions pour que les catéchistes soient dans leur propre vie des témoins cohérents de la foi qu’ils annoncent."

Commentaire de l'intention de prière pour les catéchistes

Après la coupure estivale où, à défaut de vacances, les rythmes des uns et des autres ont pu tout de même se ralentir, nous reprenons nos activités ordinaires.

Si nous avons pu nous couper du flux communicationnel incessant nous déversant les nouvelles du monde, celui-ci reprend de plus belle avec des rendez-vous majeurs qui s’annoncent d’ici la fin de l’année. Nous pouvons penser en particulier au synode sur la famille en octobre, à la conférence mondiale (COP21) sur la protection de la planète en décembre, sur laquelle l’Église attire particulièrement l’attention de tous (croyants ou non) avec la sortie récente de la première encyclique sur l’environnement (Laudato si') et l’instauration d’une Journée mondiale (1er septembre) pour la sauvegarde de la Création… Mais il y a aussi et toujours d’autres enjeux que nous avons déjà abordés dans la prière ces derniers mois et qui sont loin d’être résolus, évidemment : le drame majeur des réfugiés dont le flot ne cesse de grandir et vient se fracasser sur les murs de la forteresse Europe ; l’enjeu de la paix et de la sécurité dans de si nombreux pays et qui touche ainsi tous les continents…

Nous pouvons nous rappeler l’expression qui revient régulièrement dans la bouche de notre pape pour qualifier les temps qui sont les nôtres : nous sommes engagés dans une “troisième guerre mondiale par morceaux”… Mais dans cette guerre, qui a aussi des racines spirituelles, les croyants n’ont pas à agir selon l’anti-exemple absolu des fanatiques diaboliques de Daesh et affidés. Au contraire, la première et unique “arme” des croyants pour “combattre” dans ces défis de l’humanité est la prière.

Il faut reconnaître que (trop) souvent celle-ci peut être négligée ou reléguée comme dernière activité, lorsqu’on ne peut plus rien faire : “il ne nous reste plus qu’à prier”… Alors que c’est l’inverse qui doit se passer. La prière est la première et le fondement des activités des croyants. C’est elle qui pourra donner fécondité aux autres actions qui pourront en découler. Rappelons-nous l’épisode de la multiplication des pains de Jésus : c’est bien par la prière, une prière de remerciement et d’offrande, que Jésus libère les forces de fécondité de ce bout de pain présenté. Ce bout de pain et ce poisson, préalablement méprisés par les disciples, tenus pour dérisoires, nourriront une foule considérable…

C’est un des rôles majeurs des catéchistes, chargés de transmettre les fondamentaux de la foi aux nouveaux croyants (petits et grands, depuis le catéchisme des enfants jusqu’au catéchuménat des adultes, sans oublier les catéchèses des grands rassemblements comme les JMJ) : ils doivent également enseigner la place et le rôle de la prière dans la vie de chaque homme et femme, l’enjeu de la prière pour notre monde, notre terre et tous ses habitants.

C’est pourquoi nous comprenons bien l’enjeu de prier particulièrement pour tous ces catéchistes tout au long de ce mois de rentrée. C’est l’appel de notre Pape que nous voulons rejoindre : “Pour que les catéchistes soient dans leur propre vie des témoins cohérents de la foi qu’ils annoncent.”

Que tous nos articles et contributions tout au long de ce mois vous aident à maintenir ardente votre prière en ce sens !

Bonne rentrée à tous !